LES JOURNEES A THEMES

 

C’est trop loin ! Faut réserver ! J’ai pas envie de conduire ! J’ai pas envie d’y aller seul(e) !

Vous n’avez plus aucune excuse pour rester chez vous et ne pas profiter des « attractions » qu’offre notre région.

Nous nous occupons de tout : la location du car, la réservation du restaurant, l’achat des billets d’entrée sur les sites à visiter, il ne vous reste plus qu’à vous détendre et profiter d’une journée spécialement préparée pour vous.

Première journée Ecocitoyenne

 

Cette journée Ecocitoyenne Organisée par l’association Indigo sur la commune de Boisset et Gaujac avec le soutien de la Mairie avait pour objectif au travers du nettoyage des caniveaux et des bas cotés des routes de la commune, de prendre conscience du volume impressionnant de déchets qui jonchent les bords de nos routes, de sensibiliser un maximum de monde en étant acteur et non spectateur tout en passant un moment convivial.

 

L’accueil s’est déroulé dans une bonne ambiance avec des viennoiseries offertes par la Boulangerie de Boisset et Gaujac et cela accompagné de boissons chaudes préparées par Indigo.

Le matériel : gants, sacs jaunes, sacs noirs, fournis par Super U ainsi que des sacs de pré-tri papier et verre et des pinces, était en nombre suffisant. Chacun s’est servi suivant ses besoins.

La répartition par groupes de la trentaine de participants s’est faite par affinité et sans difficulté ainsi que le choix des parcours.

 

C’est donc détendus que notre petite équipe, vêtue de peignoirs immaculés, a rejoint le restaurant  » les Corallines » pour un excellent repas.

Un café au soleil, quelques photos en souvenir, et chacun s’est dirigé vers une activité de son choix, passant même de l’une à l’autre : hammam, sauna, piscine d’eau de mer à 32 degrés … ou repos près de la piscine extérieure.

 

Les départs ont eu lieu aux environs de 9h15 pour un retour entre 11h30 – 12h00.

Le ramassage s’est déroulé dans de bonnes conditions et sans incident.

Nombreux automobilistes et habitants nous ont remerciés tout au long des parcours.

 

Cette ½ journée a permis de ramasser environ entre 150 et 200 kg de déchets en tous genres dont une bonne partie recyclable a été triée.

La matinée s’est terminée autour d’un verre de l’amitié accompagné d’une petite collation.

 

25è journée à thème: Venise la Sérénissime. Klein, l’infini bleu.

 

Le vendredi 25 mars 2022, indigo a fait sa 25è journée à thème.

 

Tous les ans indigo fait plaisir à ses adhérents en leur proposant d’aller aux Carrières de Lumières, aux Baux de Provence.

C’est toujours un émerveillement.

– Venise la Sérénissime, nous a enchanté …

– Yves Klein, parcourt le bleu à l’infini …

 

Que de plaisirs d’arpenter les ruelles des Baux, tout en sachant que notre restaurant nous attendait.

 

Rien de plus que de visiter « le village de Paradou » pour une bonne digestion. La vie des villages et villageois sous forme de santons d’une bonne taille.

 

La bonne humeur a régné tout au long de la journée.

La seule question des adhérents : Où allons nous la prochaine fois ?

Notre 26è journée à thème sera axée sur « une croisière Grand Rêve « sur le canal du Midi.

 

A Bientôt

 

Patrick

Deuxième journée Thalasso

 

Ce matin du jeudi 10 février, nous étions quelques uns à prendre la route en direction de la Grande Motte, pour y profiter d’une journée de thalasso.

 

L’accueil est agréable, et nous nous retrouvons rapidement en peignoir, confiant nos corps aux mains expertes des hôtesses : du gommage au massage, en passant par l’hydrojet ou d’autres soins.

 

C’est donc détendus que notre petite équipe, vêtue de peignoirs immaculés, a rejoint le restaurant  » les Corallines » pour un excellent repas.

Un café au soleil, quelques photos en souvenir, et chacun s’est dirigé vers une activité de son choix, passant même de l’une à l’autre : hammam, sauna, piscine d’eau de mer à 32 degrés … ou repos près de la piscine extérieure.

 

Mais les meilleurs moments ont une fin, et nous avons repris le chemin du retour en fin d’après-midi.

 

Une belle journée de détente, dans la bonne ambiance qui est la marque d’Indigo.

 

A très bientôt thalasso !

 

Nicole, service communication.

24è journée à thème: NIMES, Romanité et Savoir faire

 

Le 27 janvier 2022, indigo a fait sa 24è journée à thème.

 

23 personnes étaient présentes pour une nouvelle journée d’exception. Tout d’abord ce fut un plaisir de découvrir la fabrication artisanale du « couteau Camarguais » à Bezous.

 

Le midi, deuxième activité incontournable la restauration.

Le restaurant « Ciel de Nîmes » face à la maison Carré nous avait concocté un menu poisson exceptionnel.

 

L’après midi, une nouvelle fois direction le Musée de la Romanité. L’exposition temporaire sur les portraits et secrets de femmes romaines fut riche et pleine d’enseignements grâce à notre guide compétente.

 

Retour à Boisset et Gaujac.

 

Le Président

23è journée à thème: Arles Architecture Contemporaine et Antique.

 

Lundi 22 novembre 2021. Notre journée dans la ville d’Arles.

Nous devions être 25, mais nous sommes partis à 30.

 

Quelle merveille cette » Fondation Luma » qui vient d’ouvrir le 26 Juin dernier.

Son succès est au rendez-vous, si nous avions su, nous serions resté la journée. Mais vers 13h les estomacs criaient famine.

 

Nous avons été agréablement surpris de la qualité du repas. Merci aux restaurateurs.

 

L’après midi, pour la digestion, notre guide nous a fait déambuler dans les arènes d’Arles et les bâtiments historiques aux alentours.

 

Le froid et la nuit nous a rappelé qu’il était l’heure de prendre le chemin du retour …

 

Le Président

Première journée Thalasso

 

Vendredi 19 novembre 2021, départ matinal en covoiturage à 4 voitures, destination la Grande Motte !

1 heure de route, et nous voici arrivés à la thalasso, très bel établissement, où un accueil chaleureux nous a été réservé.

 

Chacun a pu apprécier les soins (massages, bains bouillonnants, gommages corporels…) et les espaces de détente (hammam, sauna, piscine d’eau de mer…).

 

Évidemment, pas de sortie sans restauration ! La Table des Corallines nous a servi un délicieux repas aux saveurs méditerranéennes, face à la mer.

Moment de grande convivialité et très bonne adresse.

 

L’après-midi, nous avons pu profiter de l’accès libre aux installations de la Thalasso et de la terrasse extérieure autour de la piscine sous un très beau soleil automnal.

 

Merci à l’équipe d’Indigo pour cette journée de complète détente et de bien être dans une ambiance de bonne humeur.

 

Chantal, adhérente

22è journée à thème: Journée nautique à Marseillan et à Sète.

 

Jeudi 30 septembre 2021. C’est sous un soleil radieux que les adhérents de l’association Indigo ont clôturé la saison estivale sur la cote sétoise.

 

« Que d’eau, que d’eau … » s’est exclamé Patrick Vin, président de l’association toujours en verve, reprenant ainsi à son compte la célèbre citation de Mac-Mahon !

 

Jugez plutôt : la journée a tout d’abord débuté par une excursion nautique fort instructive de l’étang de Thau et de ses parcs à huitres si réputées, puis s’est poursuivie par une balade en bateau du port de Sète, le tout bercée par la poésie musicale de Georges Brassens.

 

La journée aurait été incomplète si elle n’avait pas été ponctuée par une savoureuse dégustation de coquillages et d’une bourride de poissons, accompagnée (cette fois, plus question d’eau !) d’un délicieux vin blanc servi bien frais.

 

Enfin, les participants ont profité d’une vue extraordinaire sur la méditerranée, la ville de Sète, l’étang de Thau et le lido à l’occasion d’une petite excursion dans la forêt domaniale des Pierres Blanches située au sommet du Mont Saint Clair.

 

Un grand merci à l’équipe de l’association Indigo pour cette agréable journée marquée par la bonne humeur et la convivialité.

 

Francelyse et Bruno, 2 adhérents

21ème journée à thème : de P. Cézanne à V. Kandinsky aux Carrières des Baux

 

Jeudi 01 juillet 2021, une fois de plus « Indigo »  a voulu vivre une expérience unique en explorant des univers sans limites avec :

– Paul Cézanne, le Maître de la provence.

– Vassily Kandinsky, l’odyssée de l’abstrait.

Aux Carrières de Lumières, près des Baux de Provence.

 

Ensuite, nous avons découvert une auberge à Maussanes les Alpilles afin de nous restaurer.

 

L’après midi, nous avons déambulé dans les ruelles des Baux et avons pu admirer de magnifiques sites panoramiques de cet éperon rocheux.

 

Quelle journée exceptionnelle …

 

Vivement l’année prochaine.

 

Le Président

20è journée à thème: Entre sable et mer au Grau du Roi.

 

Jeudi 24 juin 2021 belle journée ensoleillée au Grau du Roi, nous étions 31 personnes à participer dans la bonne humeur et ravis de passer cette journée ensemble.

 

Super programme avec la visite en petit train du domaine de Jarras « degustation des vins du sable » très appréciés.

 

Puis départ sur un catamaran pour déguster un repas du terroir tout en longeant les côtes…personne ne fut malade…

 

Pour digérer promenade dans les ruelles du Grau, déjà bien animées, puis nous reprenons le car pour faire une visite à la « maison Méditerranéenne » pour découvrir les spécialités régionales.

 

Retour à Boisset à 18 heures.

 

Merci à notre president pour cette journée.

 

Dominique BOURREE, adhérente

22 juin 2021, Fête de la musique: dîner et musique aux jardins d’Indigo.

 

Ouf!!, enfin des sourires, des sourires, des sourires, une overdose de sourires, mais pas que …

Des éclats de rire à répétitions, si forts que nous pouvons dire que ce 22 juin 2021, nous avons fêté l’AMITIE, la JOIE de se retrouver et la musique.

 

Comme toujours, nous avons dégusté un dîner préparé par des artisans de chez nous, dans un bel environnement très agréable; en évitant de se déshydrater*. La météo était avec nous, beau temps, bonne température (augmentée par *).

 

Merci Indigo pour cette soirée quelque peu renversante au final mais qui restera gravée dans nos mémoires./p>

 

Martine JOUATTE, adhérente

19è journée à thème: Le vélorail dans la vallée des Gardons.

 

Nous partîmes 20 et par un prompt renfort, nous nous vîmes 24 arrivant à Thoiras.

Vous me trouvez lyrique ?

Je traduis d’abord le plaisir de se retrouver ensemble en plein air.

 

Quelle belle balade en vélorail dans la vallée des Gardons, où nous avons admiré des paysages superbes et inaccessibles à pied pour la plupart d’entre eux.

Le soleil était au rendez-vous pour cette rando vélorail que tous pouvons pratiquer.

 

Bravo et merci à Indigo et ses adhérents et non adhérents qui ont fait de ces retrouvailles un moment magique.

 

A bientôt les amis

 

Le président

<>Patrick VIN

Indigo est l’environnement

 

Samedi 17 octobre 2020, Indigo a largement participé à la journée « eco-citoyenne » organisée par l’association « Gardons Patrimoine et Environnement » (17 adhérents d’indigo sur 33 participants)

 

4 groupes se sont formés pour nettoyer les berges du Gardon d’Anduze de chaque coté du pont de Lézan, un cinquième s’est occupé de la rive droite du Gardon du coté de Cardet.

 

Après 2 heures de nettoyage, ce n’est pas sans fierté que nous regardons le fruit de notre récolte. Le petit camion prévu n’a pas suffit à tout emporter.

 

Nous nous sommes ensuite tous retrouvés autour du « pot » organisé par l’association, avec la satisfaction du devoir accompli.

 

Bien cordialement

Pierre Jouatte pour l’association

 

18è journée à thème: Les gorges de la Jonte et le chaos de Montpellier le vieux.

 

Jeudi 17 septembre, 7h00, un car, 31 personnes dont certaines à peine réveillées… et nous partons.

Pendant 2 heures, de la Corniche des Cévennes aux Gorges de la Jonte, nous voyageons dans un décor magnifique. Mais que de virages … bravo au chauffeur et « ouf » à l’arrivée./span>

 

Visite guidée de la maison des vautours (intéressante) et les gorges de la Jonte : vertigineuses falaises qui s’élancent vers le ciel, dépassant allègrement les 100 mètres de haut. Et là, les vautours tournoient au-dessus des parois, se chauffent au soleil ou sont tout simplement installés sur leur nid, majestueux.

Face à ces immenses falaises et à ces non moins immenses volatiles, nous nous sentons tout petits et surtout fiers de pouvoir observer des géants.

Après quelques explications sur l’introduction de ces vautours et sur leur vie et leur protection, nous partons déjeuner.

 

Repas au restaurant de la Jonte, aux Douzes, en plein cœur des gorges : très bon accueil et déjeuner copieux et excellent.

 

Après le café, départ pour Montpellier le vieux et la Cité de Pierres. Une ville imaginaire dessinée par la nature ; site classé, surplombant les gorges de la Dourbie, au sein du parc des grands Causses.

En petit train, on découvre un enchevêtrement fantastique de ruelles et de rochers monumentaux, de tours, de bastions, d’arches, de remparts et forteresses…. de pierres !

 

Un cinéaste a dit « la vie n’est pas seulement respirer, c’est avoir le souffle coupé ».. et bien, nous l’avons eu le souffle coupé.

 

Retour à Boisset.

A bientôt les amis

 

Le président

Patrick VIN

02 juillet 2020, 17ème journée à thème: « Croisière sur le Rhone et Dali aux carrieres ».

 

Ce jeudi 2 juillet 2020, nous ne sommes pas nombreux. Toutefois, nous sommes heureux de constater que certains d’entre nous sont en bonne santé et en forme..

 

Nous partons donc à plusieurs voitures à l’embarquement.

 

Croisière sur le Rhône d’où nous pouvons admirer Avignon … sous le soleil et, au fil de l’eau, avec un sentiment de liberté retrouvée.

 

Ensuite, nous allons déjeuner au bord du bord du fleuve, sous une pergola fleurie : magnifique, toujours ce sentiment de paix et, comme d’habitude, nous nous régalons.

 

Départ pour les carrières de lumières où s’illuminent les oeuvres de Dali, une immersion magique dans son univers … époustouflant, grandiose.

 

Et le spectacle se termine par des projections tout aussi merveilleuses de l’architecte imaginaire Gaudi.

Mais, c’est déjà le moment de repartir ; on se quitte mais pas pour longtemps.

 

Le président

 

Patrick VIN

Le 30 janvier 2020, 16è journée à thème: L’Ardèche de JEAN FERRAT

 

Patrick, dans sa grande bonté, nous a permis de dormir un peu plus et nous sommes partis bien réveillés à 9h30 .

 

Première étape : le Musée Ardèche 1900 à St Paul le jeune.

 

Dans l’ancienne cave viticole du village, nous plongeons dans les années 1900 (et aussi dans la glace !!) et le temps d’une visite, nous partageons la vie paysanne et les métiers de l’Ardèche.

 

Après cette visite, un petit verre d’alcool et hop, nous allons vite nous réchauffer dans le car qui nous amène au restaurant.

 

Repas, comme d’habitude, excellent : nous voilà bien plus « chauds » pour la suite de notre journée : un portrait de Jean Ferrat au cœur de son territoire tant aimé l’Ardèche.

 

C’est le hasard qui a guidé ses pas en 1964 dans le petit village d’Antraigues sur Volane qui lui inspira l’écriture de son plus grand succès La Montagne.

 

Le spectacle « JEAN d’ici ,FERRAT le cri »joué depuis 2004 par Jean-Marc Moutet commence.

 

Il se glisse dans la peau de Jean Ferrat et avec beaucoup de tendresse, il évoque son parcours et nous le découvrons parmi ses belles rencontres.

 

La magie du spectacle, la chaleur de la voix de Jean-Marc, la beauté des mots, la poésie des textes et les musiques nous entourent d’une atmosphère de pure émotion et d’humanisme.

 

Cet émoi, ce trouble ne nous quitteront pas quand nous trinquerons à sa mémoire, pendant le temps du retour et peut-être plus encore…

 

Rentrés chez nous, nous n’oublierons pas de sitôt cette journée.

 

Le président

 

Patrick VIN

28 novembre 2019, 15ème journée à thème: « De Jules à Vincent ».

 

…Enfin le soleil brille.

 

Patrick avait dû avertir que la bande d’Indigo serait de sortie : route dégagée, arrivée ½ heure en avance devant le musée.

 

Comme nous sommes bien élevés, nous attendons patiemment en écoutant quelques histoires.

 

A l’heure convenue, nous rejoignons notre charmante guide qui nous présente les différents thèmes développés dans ce musée destiné à regrouper les collections archéologiques arlésiennes.

 

Nous admirons notamment

 

– la Vénus d’Arles ; copie dans son état initial de l’original exposé au musée du Louvre à Paris

– le buste dit « César d’Arles » présumé et attribué à Jules César et constituant le fleuron du musée

– la statue colossale d’Auguste de plus de 3 mètres de hauteur

– le chaland antique découvert dans le Rhône, d’une longueur de 31 mètres, entourré d’une grande partie des objets prélevés lors de cette fouille ; par exemple, une ancre en bois à jais de plomb

– les mosaïques, souvent des pavements de grande taille, visibles en vue d’ensemble depuis une passerelle

 

Une remarquable collection de sarcophages paléochrétiens termine notre visite.

 

Après toutes ces merveilles, l’appétit nous taraude l’estomac.

 

Comme habituellement, notre déjeuner au restaurant « la fleur du thym » est excellent. Le ventre satisfait, nous pouvons continuer notre périple : direction les Baux de Provence.

 

Une ballade digestive dans ce magnifique village, quelques photos pour immortaliser notre groupe et nous nous dirigeons vers les Carrières de lumières.

 

Quelle surprise ! nous déambulons dans l’univers de Van Gogh.

 

Les nuages, soleils et portraits de ses plus grands chefs d’œuvre s’animent sur des murs de plus de 15 mètres de haut et révèlent le style si singulier de l’artiste.

 

A travers ce parcours, nous découvrons l’immense production de Van Gogh : démesurée, poétique et chaotique comme la nuit étoilée, les tournesols, la chambre à coucher, les paysages ensoleillés du midi, les magnifiques iris… et bien plus encore.

 

Nous en sortons les yeux encore tout éblouis de lumière.

 

Notre voyage est terminé, nous reprenons la route un peu fatigués mais tellement comblés.

 

Arrivés à Boisset, nous rentrons vite nous reposer avec l’espoir de nous retrouver bientôt pour de nouvelles aventures.

Le 12 septembre 2019, 14ème journée à thème: la côte bleue en train et bateau

 

Carton plein pour cette dernière journée à thème de la saison 2018-2019 ou première de la nouvelle saison 2019-2020, c’est selon.

 

Dés 7h45 tout le monde était réuni pour prendre sa place dans le bus et de petits groupes discutaient déjà de la journée à venir. A 8h00 précises direction Marseille avec un soleil déjà bien présent.

 

A notre arrivée, l’esprit d’équipe a permis à chacun de monter dans le train, car il faut bien avouer que le marchepied n’était pas forcément à la bonne hauteur pour certain d’entre nous. Finalement tout le monde a pu monter à bord avant l’heure dite, il ne restait plus qu’à se laisser aller pour 32 kms. Avec l’alternance de viaducs, ponts et tunnels il n’a pas toujours été facile de prendre des photos.

 

Arrivés à Carry le Rouet notre bus nous attendait pour nous emmener prendre des forces. Chemin faisant nous avons brièvement aperçu la maison d’un certain Fernand Joseph Désiré Constandin mieux connu sous le nom de Fernandel.

 

A peine le temps de savourer son dessert pour les derniers servis, qu’il était déjà l’heure d’embarquer et là encore il ne fallait pas trainer car le bateau comme notre bus, affichait complet. Malheur à ceux qui, comme certains touristes n’avaient pas réservé, et sont restés sur le quai.

 

C’est toujours un plaisir de découvrir les calanques et plus généralement le littoral méditerranéen, depuis la mer. Bercé par les flots et chauffé par les rayons du soleil de septembre, chacun a profité de cet après-midi, moment de détente privilégié confortablement installé. Découverte du parc marin de la côte bleue, de l’archipel du Frioul ou encore de l’île d’If, si chère à Alexandre Dumas, nous sommes arrivés sans nous en rendre compte, ou presque, au vieux port de Marseille. Pour le retour à notre point d’embarquement, fini le « train de sénateur », et certains ont confirmé qu’ils n’avaient pas tout à fait le pied marin.

 

C’est donc avec un plaisir certain, que nous avons repris place dans le bus qui nous attendait sur le quai de Carry le Rouet, pour un retour silencieux à Boisset.

 

Je tiens à remercier toutes celles et ceux qui ont participé à ce voyage et j’espère vous retrouver tous lors de nos journées à thème à venir tout au long de la nouvelle saison qui démarre.

 

Le président

 

Patrick VIN

le 21 juin 2019, Fête de la musique: dîner spectacle aux jardins d’Indigo.

 

La question du jour était : viendra, viendra pas ? Dès le matin le doute s’était installé et s’accentuait au fur et à mesure que la journée avançait. Finalement il fallut se rendre à l’évidence, la fête de la musique dans les jardins d’Indigo allait se faire sans soleil.

 

Ce qui n’a nullement porté préjudice au déroulement de cette soirée qui marque l’arrivée de l’été. Confortablement installés les 40 invités ont commencé par l’inévitable apéritif de bienvenue autour de la piscine mais quel apéritif : la sangria blanche de Dominique a ravi plus d’un palais et il ne fallait pas arriver en retard si on voulait en profiter.

 

Puis ils se sont répartis autour des tables mises à leur disposition dans le jardin afin de profiter des différents mets spécialement préparés pour cette soirée. J’en profite ici pour remercier notre charcutier, Marc Dambrosio, pour ses produits qui nous font éviter la balance pendant la semaine qui suit, La Fournée de Boisset chez qui nous avons acheté, comme d’habitude, pain et dessert, ainsi que notre Cocci market où chacun d’entre nous trouve toujours ce dont il a besoin. Depuis la création de notre association, nous avons toujours privilégié les commerces du village lors de nos différentes activités et je tiens à les remercier pour l’attention toute particulière dont ils nous gratifient à chaque fois.

 

Pendant les agaves, l’un des objectifs, en dehors de se régaler, était de faire plus ample connaissance avec ses voisins dans une ambiance détendue et musicale comme il se doit pour une fête de la musique. D’autant que pour l’occasion nous nous étions offerts les services de deux disc jockeys dont la réputation n’est plus à faire. Benny et François ont mis le feu, sur des morceaux spécialement sélectionnés, bien mis en valeur par la sono faisant monter la température. Très rapidement tout le monde s’est retrouvé sur la piste de danse pour le concours du plus beau déhanché ou plus simplement pour éliminer l’excès de calories pris pendant le repas.

 

Afin de retrouver un peu de fraîcheur, certains ont éprouvé le besoin de piquer une tête dans la piscine sans pour autant que l’on puisse dire qu’il s’agissait d’un bain de minuit. Cela prouvait plus simplement que chacun se sentait comme à la maison et c’était bien le but recherché.

 

C’est finalement vers une heure du matin que cette seconde fête de la musique a pris fin avec un rendez-vous pris pour une troisième édition en 2020.

 

Mais pour l’instant nous allons tous profiter de la trêve estivale pour nous remettre d’une année 2018-2019 très riche pour Indigo et qui, à en croire vos commentaires, vous a apporté beaucoup de satisfaction.

 

Le Président

 

Patrick Vin

le 23 mai 2019, 13ème journée à thème: Le Vélorail des Gorges du Doux.

 

Gorges du Doux : surprise, surprise

 

Ce 25 mai fut une journée pleine de surprises.

 

Dès le matin un soleil estival chauffait la place de la mairie, annonciateur d’une belle journée d’été. Confortablement installés certains d’entre nous en ont profité pour terminer une nuit pas forcément complète.

 

C’est donc en pleine forme que nous sommes tous arrivés à la gare de Boucieu le Roi. Très vite nous nous sommes répartis dans les 12 véhicules mis à notre disposition, avant d’apprendre qu’en fait la descente… montait ! Il nous a fallu une bonne demie heure afin de reconstituer les équipages et mettre aux commandes de ces terribles engins les plus vigoureux d’entre nous, toute modestie mise à part bien sûr. Finalement les 12 voiturettes ont fini par prendre le rail. La nature nous a alors offert ses plus beaux paysages : gorges, bois, verdure et autre eau cristalline, de quoi faire oublier les poussées sur les pédales.

 

Enfin presque. Afin de relaxer les mollets des sportifs que nous sommes, une petite pose s’imposait. C’est alors que ceux qui avaient bien étudié le parcours ont proposé de jouer à leur tour les forçats de la voie ferrée. Petits malins, ils savaient que c’était le début de la descente ! Juste un petit coup pour faire démarrer l’engin et roue libre jusqu’à l’arrivée. Ceci étant, et soyons francs, c’était également très agréable de se laisser « conduire ».

 

Le retour en autocar jusqu’au restaurant s’est déroulé dans la bonne humeur habituelle qui caractérise le groupe.

 

Mais voilà, le début héroïque de notre aventure nous avait fait perdre une bonne demie heure, et c’est avec un retard certain que nous y sommes arrivés afin de récupérer les forces perdues un peu plus tôt. L’ambiance, l’accueil, mais surtout la qualité des mets à base de produits régionaux, n’ont fait qu’allonger le décalage dans notre emploi du temps.

 

Lorsque nous avons repris la route pour Tournon sur Rhône, l’après-midi était déjà bien avancé et la découverte du village allait sans aucun doute se faire au pas de charge. Je ne m’étendrai pas plus longtemps sur ce sujet mais je suis sûr que les participants n’oublieront pas les péripéties rencontrées tout au long de notre bref séjour dans ce village très typique.

 

Ce qui m’a le plus surpris ce fut le calme lors de notre retour. D’ordinaire si animé, le voyage jusqu’à Boisset s’est effectué dans un silence de cathédrale, certains fermant même les yeux, sûrement pour mieux se remémorer les événements de la journée… ou pas !!

 

A bientôt pour une autre journée à thème.

 

A bientôt.

 

Le président

les 9 et 10 mai 2019, séjour: Toulouse: la ville rose.

 

Nous partîmes 17 mais par un prompt renfort fûmes 19 en arrivant à Toulouse.

 

Ainsi reconstituée la petite troupe se met rapidement en marche (ou plus exactement en métro) destination le restaurant pour y déguster le fameux cassoulet local. Et pas n’importe lequel : à la graisse d’oie s’il vous plaît, le tout dans un décor quelque peu gargantuesque. Fort de cet apport calorifique nous voici fins prêts pour la découverte de la ville.

 

Tout d’abord je tiens à remercier l’équipe municipale qui avait fait les choses en grand. En effet tout le long de notre parcours elle avait disposé des vélos « Indigo » pour le cas où certains d’entre nous n’auraient pu suivre le rythme, ce qui était quand même mal nous connaître.

 

Première halte, la basilique Saint-Sernin, l’une des plus grandes églises romanes d’Europe qui constitue une étape importante sur le chemin de Compostelle. Plus modestement nous nous sommes contentés de la visiter et de la prendre en photo. Certaines d’entre nous rêvaient de se hisser au sommet de sa flèche, mais après ce qui est arrivé à Notre Dame il valait mieux rester prudent.

 

Chemin faisant une petite halte rapide à l’église Notre dame de la Taur, avant d’atteindre la fameuse place du Capitole. Edifié à la fin du 12é siècle par les consuls de Toulouse, le bâtiment abrite aujourd’hui la mairie de Toulouse ainsi que son opéra. Après nous être vu interdire l’entrée pour cause de mariage, (nous n’étions pas sur la liste officielle des invités !!), notre patience a été finalement récompensée et nous avons pu visiter les deux salles du premier étage. Après avoir gravi les marches de l’escalier d’honneur, nous accédons à la salle Gervais qui sert également de salle des mariages, d’où le blocage initial. Peintures murales mais également au plafond, doublées des sculptures qui jalonnent cette salle tout en longueur lui donnent une allure très solennelle. La salle Henri martin, plus petite, est ornée de peintures reproduisant la vie des champs et autour de la Garonne. On y trouve également les bustes de personnages Toulousains célèbres.

 

Certaines de ces dames rêvant d’aller batifoler le long de la Garonne qui roule et tonne comme le dit la chanson, voici que soudain le couvent des jacobins se dresse sur notre route. Construit au 13e siècle, cet imposant édifice, abrite dans son église la sépulture de Saint Thomas d’Aquin. La plus grande partie de notre visite fut consacrée à la visite du cloître qui juxtapose l’église et qui semble être le lieu privilégié de nombreux artistes en devenir.

 

Malgré des jambes qui devenaient de plus en plus lourdes pour certains, notre journée se termine par quelques instants de relaxation le long de la Garonne sur des berges engazonnées, revêtement dont certains pieds rêvaient depuis quelque temps déjà.

 

Mais la journée ne pouvait s’arrêter là. A peine arrivés à l’hôtel qu’il était déjà l’heure de refaire le plein d’énergie au restaurant tout proche. C’est là que j’ai fait une découverte importante : le rosé de Provence n’est pas conseillé aux serveurs toulousains car il leur fait perdre la tête, notamment leurs notions mathématiques de base.

 

Après une bonne nuit de sommeil et un petit déjeuner à la carte nous voici fins prêts pour notre deuxième journée, et pas n’importe laquelle, puisque notre objectif n’est rien d’autre que d’avoir la tête dans les étoiles.

 

La cité de l’espace ne fait pas rêver que les plus jeunes nous pouvons vous le confirmer. Un petit tour dans la station MIR nous plonge, l’espace d’un instant, dans l’univers des cosmonautes et autres spationautes. Visiter tour à tour, leur salle de vie, leur salle de recherche, voire leur salle à manger, nous fait comprendre la force dont il faut être doté pour accepter de vivre des semaines, des mois durant dans un univers aussi confiné. Et encore ce n’est rien comparé aux conditions dans lesquelles ils voyagent avant de s’arrimer à la station orbitale. A ce sujet je suis fier de vous annoncer que deux de nos membres ont passé les premiers tests d’embauche pour un vol futur, en réussissant à s’installer à bord de la cabine Soyouz et à en ressortir indemnes. Je vous tiendrai personnellement informé des résultats des prochains tests, en espérant qu’elles feront flotter le drapeau Indigo sur Mars, voire même au-delà à la demande expresse de leur époux respectif.

 

Moins étroit et plus confortable, c’est dans un siège bien moelleux de l’Imax, que nous avons, grâce aux images réalisées par Thomas Pesquet, vu la terre depuis la station spatiale internationale. Confirmant au passage que la terre est bien ronde, n’en déplaise à certains attardés, et surtout que par endroits elle est déjà bien malade.

 

Mais le moment le plus fort est sans doute la visite du planétarium qui nous emmène à la découverte de l’univers et plus seulement du système solaire. Et même que les fameux « trous noirs » ne sont pas des trous non mais des fois ! Observer le soleil depuis la lunette de l’observatoire était une question de chance, tant cet astre capricieux, aime jouer à cache-cache avec les nuages.

 

Comme prévu dans l’agenda, la patrouille de France est bien venue saluer notre petit groupe mais la prochaine fois je demanderai deux passages car un seul, c’est un peu court.

 

Je voudrai finir en paraphrasant Saint Exupéry, par ailleurs cité lors de la projection au planétarium, et dire que nous avons « vécu cette journée comme un rêve, et fait de ce rêve une réalité »

 

Voilà, une fois encore merci à vous tous d’être venus, et je vous rappelle que le 23 mai , lors de la journée dans les gorges du Doux, nous pourrons éliminer toutes les calories que nous avons prises durant ces deux jours. Qu’on se le dise et surtout qu’on le fasse dire.

 

A très bientôt

 

Le président

 

Patrick Vin

L’aven d’Orgnac: Tout en profondeur

 


L’aven d’Orgnac : rendez-vous en sous-sol.

 

Le soleil était au rendez-vous ce 28 mars, prouvant ainsi que l’hiver était définitivement derrière nous. Pourtant ce n’étais pas à la plage que nous avions prévu de nous rendre.

 

25 d’entre nous avaient décidé d’en découdre avec les secrets qui se cachent dans le ventre de notre terre ardéchoise et rien ne pouvait les arrêter pas même les 121 mètres de descente.v

 

Je vous rassure tout de suite, et bien qu’ayant été contacté par certains bénéficiaires d’assurance vie dont je tairai les noms, nous n’avons perdu personne. La descente jusqu’au plus profond de l’aven s’est très bien déroulée, palier par palier et dans la bonne humeur qui caractérise chacune de nos sorties à thème.v

 

La visite de chaque salle a ébloui chacun d’entre nous. Entre les stalagmites (vous savez les colonnes de calcaire qui montent du sol), les stalactites (les mêmes que les précédentes mais dans l’autre sens), ou perdus au cœur d’une cathédrale (et ici elles ne prennent pas feu) nous nous sentions bien petits par rapport à la nature.

 

Magnifiquement mises en valeur par la lumière artificielle ces merveilles nous ont rappelé combien tout est fragile et combien l’impact de l’activité humaine peut très rapidement faire disparaître ce que la nature a mis des siècles à créer.

 

Comme prévu cette journée prévoyait également une activité « bricolage » et ce fut donc l’occasion d’apprendre à faire du feu sans allumette ni briquet mais en frottant simplement deux cailloux et il paraît que s’ils « matchent » bien ensemble cela marche à tous les coups, du moins c’est ce que prétendent nos amis anglais. Ce ne fut pas le seul enseignement dont nous avons bénéficié lors de la visite de la cité de la préhistoire, puisque nous avons retrouvé nos lointains cousins du Neandertal et même un proche parent de Jean-Claude, vous savez celui qui aide le docteur Cymés à poser des questions dérangeantes dans son émission télé.v

 

Bien entendu pour parler de tout ça, quoi de mieux qu’un bon déjeuner ? et c’est ce que nous avons fait à l’auberge du Pont d’Arc avant de profiter d’un moment de détente sous les chauds rayons du soleil.

 

Le président

 

Patrick VIN

le 18 janvier 2019, 11ème journée à thème: Nîmes dans toute sa Romanité.

 

Si Paris vaut bien une messe, Nîmes valait bien un Musée de la » Romanité « .

 

Maintenant que c’est chose faite, il nous fallait le visiter et c’est ainsi que ce vendredi 18 janvier nous avons pris la destination de Nîmes.

 

Première surprise, la modernité du bâtiment face aux arènes millénaires connues dans toute l’Europe et aussi célèbre que la Maison Carrée.

 

Réalisé par l’architecte franco-brésilienne Elisabeth de Portzamparc qui a également créé le centre culturel français de Florionpolis au Brésil, ou encore les stations du tramway de Bordeaux, le lieu sert à la fois de musée, de restaurant, de jardin méditerranéen et son toit accessible au public offre une vue à 360° sur les lieux historiques de la ville.

Malgré sa modernité le musée plonge tout de suite les visiteurs dans l’histoire puisque son monumental fronton rappelle les origines de la ville.

 

Une fois franchies les portes nous avons eu tout le loisir de découvrir les différentes périodes qui ont marqué le développement de la ville largement marqué par l’influence romaine.

Pourtant tout a commencé à l’époque de nos ancêtres les gaulois, vous savez ces grands hommes blond, à longues moustaches et les yeux bleus.

 

Contrairement à leurs irrésistibles cousins bretons, ils furent vaincus par les troupes de César ou peut être celles d’Auguste, à moins que ce ne furent celles de Néron. Bref les Romains se sont installés à Nîmes et en profitèrent pour construire la première autoroute pavée permettant de relier Rome à l’Espagne grâce à l’architecte Vinci-Domitis déjà célèbre à l’époque.

 

Pour mieux nous faire profiter des richesses de cette période, les nouvelles technologies nous ont permis de vivre de façon interactive les différentes étapes de la construction des monuments Nîmois et de pénétrer à l’intérieur d’une ville romaine.

 

Puis un seul petit pas suffit pour se retrouver au Moyen-Age et progressivement avancer vers le 21è siècle . Tout au long du parcours sculptures, miniatures et autres collections auxquelles s’ajoutent programmes multimédia, projections ou encore cartographie interactives nous ont, le temps d’une journée, ramenés quelques siècles en arrière.

Mais à l’heure du déjeuner, chacun a repris ses esprits pour satisfaire un autre de nos sens : le gôut.

 

Il aurait été dommage de rater cet autre rendez vous. La cuisine du chef doublement étoilé, Franck Putelat, est un vrai régal, pour les yeux dans un premier temps , pour nos papilles gustatives dans un second . Moment rare dans la vie d’un groupe, la dégustation de chaque plat s’est faite dans un silence respectueux.

 

La cuisine de ce grand chef est essentiellement basée sur les produits de notre région, proposée dans un cadre majestueux qu’il convient absolument de découvrir.

 

Finalement, alea jacta est, c’est un car et non en char à bœufs que nous sommes rentrés à Boisset et Gaujac, satisfaits de cette première journée à thème de 2019.

 

Le Président

2ème matinée « ECO CITOYENNE «  organisée par la Mamaillerie de Boisset et Gaujac le 20 Octobre 2018.


Cette matinée fut un grand succès avec plus de 45 participants dont les grands groupes étaient:
– la mamaillerie.
– la mairie.
– indigo.
– sport évasion.
– unis pour notre village.
– Artès.


Ludovic le responsable de la mamaillerie fort de cette réussite compte bien réitérer cette manifestation l’année prochaine.
Après cette bonne récolte, nous nous sommes tous retrouvés à la mamaillerie pour un apéritif bien mérité.
Alès Agglo/tri sélectif était bien sur présent.


Indigo souhaite s’investir encore plus pour la prochaine manifestation en 2019.
Un geste simple à ne pas prendre à la légère : le tri.


Cordialement,
Le Président d’indigo.

le 27 novembre 2018, 10ème journée à thème: Provence en lumières.


Notre 10è journée à Thème : provence en lumière.


Lorsque le temps ne s’y prête pas toujours, il est préférable de prévoir des visites à l’intérieur.


Après une balade en car, nous irons nous réfugier dans une caverne non que dis je une carrière abritée, aux Baux de Provence.
Vous pourrez vous émerveiller par un spectacle pictural, dont le thème est Picasso et les Maîtres Espagnols.
Il faut le voir pour le croire.
Vers midi arrive le moment de se restaurer. Nous sommes attendus au restaurant « La fleur de thym » à Maussane les Alpilles. Après un repas digne de son chef de cuisine nous reprendrons le car en direction d’Arles.


Au bord du rhône se dresse le musée Reattu en forme de bateau. Notre guide nous développera des grands thèmes comme:
– oeuvres de cet Arlésien.
– des dessins de Picasso.
– la photographie , l’architecture etc.…


Après un moment de visite libre nous reprendrons notre chemin direction Boisset et Gaujac.


Cordialement,
Le Président

le 18 novembre 2018,  journée à thème: Une journée en Cévennes.


Parfois, il n’est pas utile d’aller bien loin pour découvrir des sites susceptibles d’intérêt.


Le 18 Novembre prochain en co-voiturage nous irons jusqu’à Mialet visiter  » le jardin arboretum de bonsaï » ainsi que  » la bergerie des animaux miniatures ».
Patrice Bongrand nous guidera dans notre balade.


Après ce bon bol d’air revigorant, le patron du restaurant l’Oronge à Saint Jean du Gard nous ouvrira ses portes pour un menu tradition.


Menu:


– terrine maison au foie de volaille, châtaignes, cèpes.
– épaule de veau braisée, jus au champignons.
– panaché de légumes de saison.
– assiette de deux fromages.
– bavarois aux pommes et au miel, coulis de pommes.
– vins et café.


L’après midi, en sortant du restaurant nous cheminerons sur 300 m dans les ruelles de Saint Jean du Gard pour arriver à  » Maison Rouge  » Musée des vallées cévenoles. Notre guide nous fera découvrir les valeurs des Cévennes passées et présentes.


En fin d’après midi reprendrons notre  » blablacar  » pour rentrer sur Boisset et Gaujac.


Le Président,

27 septembre 2018, Détente et patrimoine sur le canal du midi

 

Après le trajet en car avec notre chauffeur habituel, nous appareillons sur un bateau pour toute la journée avec aussi restauration à bord ( Paella ).

 

Tout le monde peut participer.

 

Vous trouverez ci-contre notre flyer de présentation pour cette journée.

 

Pensez à faire une pré-réservation. Important pour les différents prestataires.

 

Bien cordialement,

 

le Président.