Association Indigo | Saisonnales
8
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-8,qode-listing-1.0.1,qode-social-login-1.0,qode-news-1.0.2,qode-quick-links-1.0,qode-restaurant-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-14.4,qode-theme-bridge,bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

LES SAISONNALES

Ne cherchez pas dans le dictionnaire, le nom n’existe pas, nous l’avons inventé au cours d’une de nos discussions.

Nous cherchions alors une idée pour dynamiser la vie de notre village et apporter des idées neuves.

AVRIL 2018 – 7ème Saisonnale

 

Durant ces deux jours nous avons reçu plus de 320 visiteurs.

Nous avons eu 19 exposants d’une qualité exceptionnelle. Une mention très bien pour Lydia Vidal Présidente de l’association 100% photo Anduze qui nous a fait découvrir le travail photographique de 9 de ses adhérents.

Jutta Dorge et Jean Marc Cachard nous ont présentés le noir et blanc en argentique.

Marc Dubois de Bernis est un photographe naturaliste.

Pascal Nardi Président de La Cicindelle a obtenu un franc succès avec ses reptiles, scorpions, araignées et ses iguanes. Les jeunes ont pu les prendre en mains.

Florence Portefaix de Rêve de lumière nous a présenté des abats jour en papier du Népal.

Nous avons reçu un écrivain de Saint Christol les Alès M. Gérard de Négri qui a dédicacé ses livres sur le Pays Cévenol.

Pour la 2è fois Valérie Valcrose de Végéti’ixia a présenté ses tableaux et murs en plantes stabilisées.Elle est aussi créatrice en art floral.

L’atelier enfants comme a son habitude a intéressé les enfants au découpage collage d’objets divers.

L’association Boissetaine « La Mamaillerie «  s’est fait remarquée avec son stock hétéroclite d’appareils photos.

Pascale,une bénévole entre autre de la Mamaillerie nous a fait étal de ses fabrications avec des objets insolites.

N’oublions pas tous les exposants incontournables comme notre viticulteur Philippe Plagne.La buvette restauration.

Comme à son habitude l’association indigo a organisé une tombola avec 18 lots tous offerts.328 tickets ont été vendus.Un moyen de réduire les dépenses engagées.

Le samedi soir le concert interprété par Natacha Santos,Vérioca et Anne Lauron nous a emmené au Brésil.Surprise en 2è partie nous avons eu la chance d’avoir en plus de nos musiciennes 15 choristes.Ce fut une soirée exceptionnelle.

En conclusion quel plaisir d’organiser ces saisonnales.

La 8è saisonnale se déroulera les 27 et 28 Octobre prochain.

OCTOBRE 2017 – 6ème Saisonnale

 

La société de consommation, et avec elle le gaspillage qu’elle entraîne, serait-elle en train de changer. C’est la question que nous souhaitions poser au cours de cette sixième saisonnale.

Une nouvelle économie est en train d’émerger et elle se veut « circulaire » c’est-à-dire redonner une vie nouvelle à des objets déjà existants. Lavoisier aurait il vu juste lorsqu’il affirmait que « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »

En tout cas c’est une évidence le recyclage joue un rôle de plus en plus important dans le développement d’une économie verte, et Boisset et Gaujac ne fait pas exception à ce mouvement de fond. C’est ce que nous avons tenu à démontrer durant ces deux jours qui se sont tenus les 14 et 15 Octobre dernier.

L’invité d’honneur de ce week end de sensibilisation était bien sûr l’association la Mamaillerie, récemment installée dans notre commune, dont l’objectif est de nous sensibiliser sur la possibilité de redonner une seconde vie à des objets qui nous semblent devenus inutiles ou obsolètes. Cette association rencontre un franc succès et nous espérons que ce week end aura permis à ses responsables de nouer des contacts avec un plus large marché.

Lionel Barathieu de son côté nous a sensibilisé à la nécessité du tri sélectif et du recyclage sous toutes ses formes. Lorsque l’on parle tri sélectif, la première image qui nous vient à l’esprit, ce sont ces montagnes de déchets à ciel ouvert, dans de nombreux pays en voie de développement (même si malheureusement on compte encore de trop nombreuses décharges en France), avec des hommes et des femmes qui cherchent tout ce qui peut leur rapporter un peu d’argent. Pourtant les choses changent depuis que certains ont compris que les déchets pouvaient être aussi une source de richesse. Avant de détruire définitivement, dans des incinérateurs industriels tous les déchets réellement inutiles, un grand nombre d’entre eux sont écartés de ce processus final : papier, bois, plastiques, verre, vêtements. On voit même certains distributeurs de boisson revenir aux bouteilles en verre et les réutiliser plusieurs fois. Une fois mis sur le côté tous ces matériaux sont ensuite revendus à des filières spécialisées qui vont les transformer avant de les remettre sur le marché.

Bien entendu une saisonnale ne saurait être complète sans les nombreux artistes et artisans, toujours plus nombreux, qui font la richesse de notre manifestation. C’est pour eux l’occasion durant ces deux jours de présenter leurs travaux mais aussi de dialoguer avec les visiteurs. Un grand merci à eux sans lesquels cette saisonnale n’aurait pas connu le succès qu’elle a connu avec un peu plus de 300 visiteurs ce qui est un vrai succès.

Un autre événement connaît également un succès grandissant : la soirée musicale. Cette fois c’est un véritable tourbillon musical qui a emporté pendant plus d’une heure les spectateurs présents. Il faut dire que le quatuor” Alta Pressione” a « endiablé » notre soirée avec des airs venus d’Italie et notamment des chants traditionnels. La douceur des soirées de ce mois d’octobre rendait ce voyage musical encore plus réaliste avec à l’esprit « c’est comme si j’y étais », il suffisait de fermer les yeux pour que l’illusion soit parfaite. La ville éternelle semblait à portée de mains et il ne manquait que les scooters à la sortie de la salle polyvalente pour basculer dans la « dolce vita ». merci à ces quatre musiciens d’exception pour ce moment d’évasion.

Enfin je tiens à vous rassurer, nous avons rangé sagement tous nos stands, replié tous nos tissus, repris toutes nos affiches car pour nous aussi le mot d’ordre est, et reste, « halte au gaspillage », rendez vous l’année prochaine pour le constater.

MARS 2017 – 5ème Saisonnale

 

Pour cette cinquième saisonnale, nous avons voulu remettre en exergue l’art sous toutes ses formes

Pas moins de 15 stands, répartis dans la salle polyvalente de la commune, permettaient de découvrir des activités aussi variées que le travail du bois, la peinture au couteau, l’aquarelle ou le pastel, la photographie, la vannerie ou encore le scrapbooking. Cette diversité a permis à chacun d’échanger avec les exposants et de mieux apprécier leur travail. De là à créer des vocations …?

Un stand original a retenu une attention particulière, celui de Valérie Valcrose créatrice de murs et tableaux en plantes stabilisées. La nature prise au piège afin d’en protéger la longévité. Le secret de l’immortalité ?

Une première côté littéraire puisque nous avons accueilli non pas un auteur mais deux. Plus exactement un couple : Louise et Michel Caron. Les œuvres de ces cévenols d’adoption ne s’arrêtent pas au roman ou à la nouvelle, mais vont bien au-delà avec l’écriture de pièces de théâtre présentées un peu partout dans l’hexagone.

L’atelier enfants a permis à Dominique d’initier nos petites têtes blondes aux rudiments de la pâte à sel. Il ne leur restait plus alors qu’à poursuivre leur vocation à la maison.

Pour la seconde fois, la soirée du samedi soir a donné lieu à un concert. Pour l’occasion c’est le groupe El Pueblo qui est venu faire partager son amour de la musique d’Amérique Latine avec le public présent. Durant un peu plus d’une heure nous nous sommes évadés vers des contrées lointaines bercés par la flute de pan.

NOVEMBRE 2016 – 4ème Saisonnale

 

C’est avec un plaisir non dissimulé que nous avons accueilli 13 exposants pour cette quatrième édition, preuve du succès croissant de cet événement auprès des « artisans » locaux et des visiteurs puisque leur nombre est également en évolution.

Que ce soit le travail du bois flotté par Jean-Patrick Carret, la céramique de Michèle Raedersdorff, la peinture sur porcelaine de Mireille Cramate ou encore la poterie d’Abdel Asri, chacun a pu apprécier la qualité créatrice des exposants tout au long du weekend.

De son côté, le vigneron Philippe Plagne, est venu expliquer le travail de la vigne et du vin. Une dégustation était également offerte sur son stand, laquelle a connu un succès certain auprès des adultes, avec modération bien sûr.

Rendez-vous incontournable de nos saisonnales, l’espace littéraire. Cette fois c’est Jean-Claude Guiborel qui est venu nous présenter ses ouvrages. Ce passionné d’Histoire nous fait revivre intrigues, monarchies françaises ou guerres, au fil de ses romans, qu’il a d’ailleurs eu beaucoup de plaisir à dédicacer à ses lecteurs présents à son stand.

Comme d’habitude Dominique a connu beaucoup de succès auprès des jeunes qui se sont pressés à sa table tout au long de ces deux jours pour réaliser quelques objets décoratifs

C’est sur le tirage de la tombola que s’est clôturé cette 4é édition, qui a permis aux plus chanceux de nos visiteurs de repartir les bras chargés de cadeaux.

MAI 2016 – 3ème Saisonnale

 

Le Printemps

 

Avec le retour des beaux jours, quoi de plus normal que de consacrer cette troisième saisonnale au printemps.

Merci à l’association la « Cicindèle » et à Pascal Nardi d’avoir mis à notre disposition le temps de ce weekend, un certain nombre de ses pensionnaires. Ce stand a connu le même succès que lors de notre première saisonnale, chez les plus jeunes comme chez les adultes, même si certaines de ces charmantes petites bestioles ne sont pas forcément, de prime abord, celles que l’on aime tenir dans sa main.

Au printemps, c’est bien connu, il faut se protéger du soleil et un chapeau s’impose. Aucun de nos parents ou grands-parents ne serait sorti tête nue. C’est ce que nous a rappelé l’exposition réalisée par Dany Caussinus et sa Chapeauthèque d’Anduze. D’ailleurs beaucoup de ces dames n’ont pu résister à l’envie d’essayer certains d’entre eux.

Côté « image », Jean-Patrick Carret grâce à ses photos et Céline par ses sculptures ont mis en avant le réveil de la nature et de ses couleurs qui illuminent si bien nos Cévennes en cette période de l’année.

René Domergue, auteur régional dont la notoriété s’étend bien au-delà du Languedoc, nous a fait l’honneur de sa présence malgré un emploi du temps bien chargé. Après la présentation de son dernier livre, c’est avec sa bonne humeur coutumière qu’il s’est livré au jeu des dédicaces.

Enfin, fête des mères oblige, nous avons offert un concert gratuit à toutes les mamans. Durant une heure trente, le Trio Borsalino, composé de trois musiciennes de talent, a enchanté les spectateurs présents au rythme de musiques aussi variées que celles de Vivaldi, Maurice Ravel ou encore Georges Bizet. Nul n’est resté insensible à leur façon de jouer et les applaudissements soutenus à la fin de leur spectacle en ont été la meilleure preuve.

FEVRIER 2016 – 2ème Saisonnale

 

L’HIVER

 

La seconde exposition ayant eu pour thème l’hiver, a permis de mettre en valeur un certain nombre d’activités de moins en moins pratiquées, et on ne peut que le regretter. Sculpture sur bois, tissage de la laine, travail créatif à partir d’éléments naturels ramassés dans la nature, ont permis de rappeler que l’hiver n’est pas forcément synonyme de repos, mais bien au contraire un moment bien spécial de l’année durant lequel nos anciens révélaient leurs capacités manuelles. A cette occasion nous avons accueilli pour la première fois des boissetains désireux d’exposer leur savoir-faire.

NOVEMBRE 2015 – 1ère Saisonnale

 

L’AUTOMNE

 

Notre volonté de départ était de réaliser des expositions sur des thèmes en rapport avec les saisons. Pour la première réalisation qui s’est déroulée en automne, le choix s’était fait essentiellement sur les insectes (abeilles, frelons asiatiques) et autres petites « bébêtes » pas toujours appréciées du public (araignées). La culture était présente grâce à un écrivain du cru, Mme Mireille Pluchard, l’agriculture par le biais d’un vigneron et pour pimenter un peu l’exposition un jeu sur le parler cévenol a permis de récompenser un visiteur parmi tous ceux qui étaient venus nous rendre visite.